Pauline Borreau

BorreauProfesseur : Danse Classique

Formée en danse classique dès l'âge de 6 ans à l'Académie Besso Ballet en France. Elle y complète sa formation professionnelle en classique, jazz et contemporain.

Elle obtient le premier prix dans divers concours tel que le CND Concours national en 2001 et le Grand Prix Tolosa en 2002.

En 2002 elle intègre le Ballet du Capitole de Toulouse sous la direction de Nanette Glushak. Pendant 8 ans elle danse dans la compagnie des ballets de Benjamin Millepied, John Cranko, George Balanchine, Nils Christe, Nacho Duato, Davide Bombana ainsi que les ballets du répertoire classique.

En 2010, elle obtient son diplôme d'état de professeur de danse classique. L'année suivante elle décide de se consacrer entièrement à l'enseignement dans diverses écoles en France , dont le Centre James Carlès à Toulouse.

Pauline rejoint l'équipe de l'Ecole de Danse de Genève en septembre 2016 et enseigne aux niveaux enfants et adultes.

Lors de d'une newsletter envoyée en septembre 2021, Pauline Borreau a répondu à quelques questions notamment sur son parcours. Faites plus ample connaissance avec elle !

  1. Tes premiers pas dans la danse ?

Toulousaine, je débute la danse à l'âge de 5 ans dans une école privée de ma ville natale. J'évolue d'année en année dans les différents niveaux jusqu'à intégrer à 11 ans la classe pré-professionnelle avec une scolarité suivie en parallèle par correspondance. À l'âge de 16 ans, je signe mon premier contrat en tant que danseuse professionnelle et s'en suivent huit années au théâtre du Capitole de Toulouse sous la direction de Nanette Glushak. En 2010, je décide de passer le diplôme d'état du professorat en danse classique au Centre national de la danse de Pantin à Paris. Après avoir enseigné plusieurs années dans la région toulousaine, je m'installe à Genève en 2016 où j'intègre l'équipe pédagogique de l'EDG l'Imprimerie.

  1. Comment conçois-tu l’enseignement de la danse?

En tant qu'enseignante, mon objectif principal, celui qui me tient le plus à coeur, est de rendre ACCESSIBLE la danse classique au plus grand nombre de personnes, que ce soit de manière ludique aux petites filles et aux petits garçons dès 5 ans (éveil), aux adolescent(e)s ainsi qu'à tout adulte sans limite d'âge. Je souhaite assister toute personne désireuse de découvrir ou redécouvrir cet art magnifique aux multiples bienfaits et susceptible d'améliorer l'équilibre physique et psychique de ceux qui le pratique. Il me semble important de faire oublier les préjugés et aprioris qu'on peut avoir sur cette discipline et de très vite ressentir la joie que la danse procure.

La bienveillance, le respect de l'autre et l'autonomie doivent être la toile de fond de mes cours. Je tenterai d'apporter aux élèves : la conscience corporelle, la verticalité, l'alignement, le sens du rythme et la musicalité, mais aussi la concentration, la mémorisation et la visualisation, tout comme la persévérance, l'endurance et la confiance en soi. Enfin et surtout, le plaisir de danser et d'apprendre dans le dépassement de soi.

N'hésitez plus, osez pousser la porte du studio et entrez dans la danse ! Pas de pré-requis, ah si ... savoir compter jusqu'à 8. 

  1. A la veille de cette rentrée, quel est ton état d’esprit ?

Après un arrêt de quelques mois pour la plus belle raison du monde, la maternité,  c'est avec plaisir et une grande motivation que j'aborde cette sixième rentrée au sein de l'EDG. J'éprouve une joie immense à retrouver tant mes collègues que mes ancien(ne)s élèves et me réjouis d'ores et déjà de rencontrer toute nouvelle personne souhaitant intégrer mes cours. 

  1. Qui est ton interprète favori ? Et ton ballet préféré ?

Il est difficile de choisir un danseur favori tant l'histoire de la danse est ponctuée de talents variés. Je peux cependant nommer l'indétrônable : Mikhail Baryshnikov, imité, mais jamais égalé ! Dois-je vraiment expliquer pourquoi ? En deux mots : son brio, son charisme, son charme, son explosivité et surtout son talent artistique de danseur et d'acteur - un mythe, une légende de la danse.

Mon ballet favori (en tout cas celui que j'aurais adoré danser) : Petite mort de Jirí Kylian, pour son génie chorégraphique combiné à deux splendides concertos de Mozart - un chef-d'œuvre.